La lecture bien maîtrisée :

Lecture syllabique ou globale? Dernières recherches

Une étude a été récemment menée à Saclay au C.E.A. (Commissariat à l’Énergie Atomique)

Des enfants en plein apprentissage de la lecture ont passé des I.R.M. du cerveau permettant de mettre en évidence les zones du cerveau qui sont actives. Dans le cas d’un apprentissage avec une méthode syllabique, voici ce qu’on obtient :

               

Dans l’hémisphère gauche, se met en place un circuit de la lecture :

Les lettres s’assemblent pour former des sons puis des mots

Dans le cas d’un apprentissage avec la méthode globale (où on reconnaît un mot globalement), c’est l’hémisphère droit qui est impliqué et ce circuit est moins efficace pour l’analyse de la lecture.

Cette méthode serait source de difficultés supplémentaires pour l'enfant pouvant entraîner de la dyslexie.

C'est en tout cas la conviction de Stanislas Dehaene, le neuroscientifique qui pilote ces recherches. Pour lui, "tout autre circuit d'apprentissage éloigne l'enfant de la lecture". C'est ce qu'il a déclaré dans un reportage réalisé par le JT de France 2 .

Selon un sociologue de l’Université de Versailles – St Quentin, Jérôme Deauvieau, la méthode syllabique augmenterait les scores moyens de lecture de 20%.

 

 

Cette page vous a intéressé: dites-le moi en remplissant le commentaire suivant

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.